What is the problem?

Les armes légères comptent

Quel est le problème

On estime à 639 millions au moins le nombre d’armes légères et de petit calibre (ALPC) qui circulent aujourd’hui dans le monde. Chaque année, plus de 8 millions d’ALPC sont produites, ainsi que plus de 16 milliards de cartouches.  
 
L’Étude sur les armes légères estime que 70 % des stocks mondiaux d’ALPC sont entre les mains de civils. La disponibilité et l’utilisation étendues des ALPC, en particulier dans les sociétés en développement et en transition, sont associées à des souffrances et à une insécurité énormes, car, chaque année, près de 300.000 personnes et des millions d’autres sont affectés par les armes légères.
 
Les données disponibles montrent que les taux les plus hauts de mortalité par les armes à feu se trouvent en Amérique latine et aux Antilles (15,5 morts pour 100.000 habitants), puis viennent l’Afrique (5,9) et l’Amérique du Nord (3,5).
 
À côté des niveaux incroyablement élevés de morts et de blessés causés par le libre accès aux ALPC, la violence armée entraîne des coûts énormes à tous les niveaux de la société, sur le plan humain autant qu’économique. Les secteurs de la sécurité, de la justice et de la santé sont particulièrement exposés aux déficits budgétaires, et la violence armée freine donc les taux de productivité, entraînant ainsi à la baisse les évolutions et les résultats. 
 
L’absence de capacité ou de ressources des États pour offrir la sécurité à leurs citoyens influence négativement la cohésion sociale et entraîne une érosion de la crédibilité des institutions publiques et, à leur tour, des prévisions sinistres pour l’évolution humaine et la démocratie dans le monde. 
 
Copyright © Parliamentary Forum. All rights reserved.
Developed by Indicio Marketing Digital